Nouvelles

LEE, J. F., Masters of the Middle Waters: Indian Nations and Colonial Ambitions along the Mississippi, Cambridge, Harvard University Press, 2019, 360 p.

Anne-Marie Dubreuil
Historien spécialiste du XIXe siècle américain et professeur adjoint au département d’histoire de la Pennsylvania State University, Jacob F. Lee propose en mars 2019 son premier ouvrage, Masters of the Middle Waters. Indian Nations and Colonial Ambitions along the Mississippi. L’auteur y décortique les relations entretenues entre les multiples acteurs autochtones et d’origines européennes occupant le milieu du continent américain du XIe siècle jusqu’à la mi-XIXe siècle.

NOOTENS, Thierry. Genre, patrimoine et droit civil: les femmes mariées de la bourgeoisie québécoise en procès, 1900-1930. Montréal et Kingston, McGill-Queen’s University Press, 2019, 280 p.

Maude Savaria
Le dernier ouvrage de Thierry Nootens, directeur du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) et professeur en histoire du droit civil à l’Université du Québec à Trois-Rivières, se concentre sur les procès engageant les femmes mariées bourgeoises entre 1900 et 1930. Si la période et le sujet semblent très restreints à prime à bord, cette étude touche une variété de thématiques allant des difficultés financières des familles bourgeoises à la violence conjugale en passant par l’importance de l’institution du mariage, protégée par le discours judiciaire.

« Fabriquer la victime » : crimes sexuels en Allemagne dans les procès de la Cour martiale américaine, février-juin 1945

Chloé Poitras-Raymond
Entre janvier et juin 1945, près de 80 soldats américains sont condamnés par la Cour martiale américaine pour des viols commis contre les femmes allemandes en Rhénanie-Du-Nord-Westphalie. L’étude des jugements émis par le Board of Review permet de faire ressortir la place prépondérante occupée par les victimes de viol dans les preuves retenues par les juges-avocats chargés de réviser les procès. Cet article entend démontrer que ce sont les comportements des femmes allemandes qui constituent les preuves les plus significatives dans l’émission du verdict final concernant les procès pour viol en Cour martiale américaine. Encore plus que les accusés, les victimes se retrouvent au cœur des procès, car ce sont à elles de prouver leur adoption d’un comportement attendu par la Cour martiale avant, pendant et après le crime.

Conquête et christianisation de la Prusse sous l’Ordre teutonique aux XIIIe et XIVe siècles

Benoit Martel
Au courant des XIIIe et XIVe siècles, les croisades menées par la Chrétienté occidentale se portent contre les dernières terres païennes situées au nord-est de l’Europe afin de les christianiser et de les coloniser. Dans ce mouvement d’expansion périphérique, l’Ordre teutonique est appelé à jouer un rôle de premier plan en Prusse et sur les rives de la mer Baltique. Dans cet article, nous tâcherons de voir le rôle que joua l’Ordre teutonique dans l’implantation en Prusse du modèle de société chrétienne qui avait alors cours en Europe occidentale, c’est-à-dire dans ce processus pluriséculaire de christianisation qui inclut, mais sans s’y restreindre, la conversion des populations païennes au christianisme. En effet, désirant appliquer une approche différente et surtout innovante à la question, nous nous attarderons plutôt ici à la conversion du territoire en lui-même, étape préparatoire à sa christianisation proprement dite. Nous étudierons également le devenir des principaux sites sacrés païens, tels les bosquets sacrés et les cimetières, suite à l’arrivée des croisés en Prusse.

Théorie révolutionnaire en mutation : L’influence de l’exil sur la pensée politique de Tristán Marof (1925-1937)

Alexandre Raymond-Desjardins
Tristán Marof, (1898-1979), diplomate, écrivain et militant socialiste bolivien de la première moitié du XXe siècle, consacra une large part de ses écrits à théoriser la révolution socialiste qu’il souhaitait voir s’opérer en Amérique latine. Or, l’exil politique qu’il connait à partir de 1927 transforma l’idée qu’il se faisait du concept de révolution. En effet, l’analyse de ses essais et de ses articles parus entre 1925 et 1937 révèle comment le projet de transformation nationale spécifiquement bolivien qu’il proposait initialement se muta. C’est plutôt une révolution pour l’ensemble du Cône-sud qui est mise de l’avant par un discours anti-impérialiste et radicalisé renouvelé.

Elsa Gidlow, Georges Rowell Mills et leur cercle: émergence d’une sous culture homosexuelle dans Les mouches fantastiques. Montréal, 1915-1920

Julian Beyer
Le présent article retrace la participation du cercle littéraire d’Elsa Gidlow et de George Roswell Mills à l’émergence d’une sous-culture homosexuelle à Montréal entre 1915 et 1920. Puisant dans les publications du magazine Les Mouches Fantastiques ainsi que dans l’autobiographie de Gidlow, nous cherchons à démontrer comment le cercle de Gidlow incarne une brèche dans l’ordre social hétérosexiste montréalais. En comparant les contextes occidentaux et montréalais, nous constatons que le cercle de Gidlow s’inspire des sous-cultures homosexuelles dans les grandes villes occidentales, pour former l’ébauche d’une sous-culture homosexuelle dans le contexte conservateur montréalais.

Le corps dépossédé, le corps revendiqué, le corps tu : le corps comme enjeu de pouvoir dans la grève des ouvrières du vêtement pour dames, Montréal 1937

Anne-Marie Dubreuil
À partir d’une perspective féministe matérialiste, nous proposons, au cours de cet article, une étude historique de l’expérience corporelle des ouvrières de l’industrie montréalaise du vêtement pour dames, et ce, dans le contexte de la grève de 1937. L’étude des témoignages de quatre participantes à la grève nous permet de défendre que le corps des travailleuses a été un enjeu crucial de ce conflit ouvrier, jusqu’ici insuffisamment reconnu par l’historiographie et occulté par le récit syndical. Présenter la lutte de pouvoir entourant le corps des ouvrières, qui est d’abord dépossédé par la classe masculine patronale, puis revendiqué par les travailleuses, et enfin réapproprié et tu par les acteurs masculins du conflit, permet de comprendre la grève de 1937 non seulement comme une lutte ouvrière, mais comme une lutte entre deux classes de sexe : cela révèle les spécificités qui distinguent cette grève des conflits ouvriers majoritairement masculins, et prouve qu’il s’agit bel et bien d’une lutte de femmes en tant que classe.

Les étudiants francophones de Montréal et le «phénomène 1968». De l’influence tiers-mondiste à l’affirmation d’un discours engagé

Marie-Laurence Rho
Les «années 68» – période d’activisme politique ayant touché des campus universitaires dans plusieurs villes du monde entre 1967 et 1969 – incarnent une catégorie historique fort pertinente pour étudier le militantisme étudiant montréalais de la période. À cet effet, cet article propose une incursion au sein de la presse étudiante de l’Université de Montréal afin d’étudier les idées et les revendications formulées par les leaders étudiants de l’époque. Dans la perspective d’une étude de l’influence des idées issues du Sud global sur la pensée politique des soixante-huitards montréalais francophones, nous proposons ici de porter une attention particulière à la couverture de l’actualité internationale qui figure dans les pages du journal étudiant le Quartier latin.

Recension – Lucie Pradel, L’âme du monde. Pour une écocritique du patrimoine culturel

Gabriel Thériault
À travers un ouvrage fortement documenté, Lucie Pradel, maître de conférences à l’Université des Antilles et de la Guyane et membre de l’Institut des Amériques, traite des patrimoines immatériels issus de la culture orale. Elle y suggère une perspective nouvelle à propos de l’écocritique de l’univers mythologique et légendaire caribéen. Pradel explique, à juste titre, que l’écocritique correspond à l’analyse des « interactions entre l’homme et la nature et les représentations de cette nature dans les expressions culturelles » (p. 2). Selon la formulation de Cheryll Glofelty, cette approche se résume à « the study of the relationship between literature and the physical environment ».

Le néonationalisme sous la loupe du McGill Daily

Olivier Dufresne
Le 28 mars 1969 à Montréal, entre 10 000 et 15 000 étudiants se rassemblent pour réclamer la francisation de l’Université McGill, ce qui en fait la plus grande manifestation politique d’après-guerre au Québec. Paradoxalement, son organisation est non seulement le fruit de militants québécois francophones, qui dans un contexte néonationaliste revendiquent une plus grande place dans la société québécoise, mais aussi de militants anglophones. Cet article tente de comprendre de quelle manière des militants anglophones au Québec, à la fin des années soixante, ont pu appuyer des revendications qui s’attaquaient directement à leurs privilèges. Grâce à l’analyse discursive des éditoriaux du journal étudiant le McGill Daily concernant les évènements entre les années 1967 et 1970, liées à l’unilinguisme français et à l’indépendantisme, il apparaît que, pour une partie de la gauche anglophone, ces revendications étaient légitimes en raison de leur caractère anticapitaliste et anticolonial.